Description logo pour referencement
   
Interview de STEVE WARING
A la Une
Maison d'édition DES BRAQUES éditions
auteur Steve Waring
Pour les6 à 11 ans

Grand-père pour la toute première fois, il fête l’évènement à travers un album.

Un article de : Nathalie Damide Baldji

 

INTERVIEW Steve WARING pour Mes Premières Lectures

 (Les Infos TIMOLEON ICI )

Fiche d’identité…

nom : Waring
prénom : Stephen Peter dit : Steve
Né le : 16/10/1943
situation de famille : marié, 3 enfants, 1 petit enfant
natif de : Abington, Pennsylvanie USA
Installé à : Brullioles sur les Monts du Lyonnais
 


Nathalie Damide Baldji pour Mes Premières Lectures : Steve, bonjour. Vous inventez des tonnes de belles chansons pour les enfants avec un univers instrumental très riche et des textes qui rélèvent la musicalité des mots. D’où vous vient cette incroyable capacité à passer d’un instrument à l’autre et de jouer avec les sons, la musique pour en faire sortir le meilleur, le plus drôle, le plus insolite ? Serait-ce dans les gènes ?

Steve Waring : Peut-être, car mon père était musicien classique (organiste, chef de choeur) qui jouait aussi de la musique populaire des USA...chansons et jazz au piano...



Nathalie Damide Baldji pour MPL : Comment et pourquoi avez-vous opté pour un public d’enfants ?

Steve Waring : ....Les adultes m’ont demandé un jour - il y a 40 ans - si je voulais bien jouer pour les enfants en temps scolaire, ce qui m’a tout de suite plu énormément, puis j’aime beaucoup jouer en séance tout public quand il s’agit d’auditeurs de tous les âges...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Cherchez-vous à transmettre quelque chose, avez-vous par exemple un objectif pédagogique ?.... Certaines de vos chansons semblent porter un message écologique, par exemple avec la Baleine Bleue ?

Steve Waring : Bien sûr, cette chanson porte un message écologique qui me semble essentiel en ce monde tellement pollué...puis la chanson Fais Voir le Son, évoque par le jeu la nécessité de nous débarrasser de la pollution sociale du racisme... à d’autres moments cela peut être un hommage à la lenteur : Jean Doucement ; ou tout simplement l’évocation du plaisir d’écouter des sons intéressants : Bâton de Pluie...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Qu’est-ce qui vous inspire en général ? L’observation de vos concitoyens, de vos proches, vos rêves d’enfants.... ? D’autres chanteurs, ou poètes que vous aimez ?

Steve Waring : Je viens d’être inspiré par les poèmes d’une fille, Nathalie Nechtschein, qui - comme mon fils cadet, Arthur - est atteint d’une trisomie 21... Elle écrit magnifiquement, alors bientôt il y aura un CD de ses textes qui sont devenus des chansons...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Racontez-nous la genèse des Grenouilles.... extraordinaire histoire aux bruitages fabuleux ?
 
Steve Waring : Cette chanson est une chanson traditionnelle de l’est de Texas (pas loin de la Louisiane où il y a beaucoup de grenouilles) que j’ai adapté en français pour mon tout 1er disque enregistré en 1967 après mon arrivé en France en 1965...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Ce petit garçon qui se retrouve vers le marécage, est-ce un peu vous Steve ?

Steve Waring : Oui, certainement, car j’ai toujours adoré écouter les chants, les bruits des animaux...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Comment expliquez-vous ce succès depuis toutes ces années ? Comment le vivez-vous ?

Steve Waring : J’ai eu la chance d’arriver dans ce pays au moment où l’on s’intéressait beaucoup au folksong... les chansons traditionnelles des Etats-Unis... d’ailleurs une de mes grandes inspiratrices, Joan Baez, vient de repasser à la fête de l’huma pour une nième fois en France...
 

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Sur scène vous partagiez parfois cette année, la vedette avec votre fils Arthur, qui vous a aussi inspiré dans l’écriture de chansons. Il est trompettiste et comme son père a su s’approprier d’autres instruments. Vous êtes un père fier je suppose ? Comment ce duo a vu le jour ?

Steve Waring : La musique est notre langage commun... Arthur est handicapé dans certains domaines...pas dans la musique...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Votre actualité est liée à un heureux évènement, vous êtes devenu grand-père pour la première fois ?

Steve Waring : Oui, grand-père pour la première fois... quand on est ému, souvent des chansons s’écrivent spontanément... puis j’ai deux grands amis, André Ricros et Alain Gibert, qui ont écrit des chansons pour celui qui venait de devenir grand-père....
 


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Qu’avez-vous mis de vous dans ce nouvel album ?

Steve Waring : Par exemple, j’ai vraiment adoré donner le biberon à mon petit-fils... alors la chanson "Téter" s’est créée facilement...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Ce nouvel album, un livre CD intitulé Timoléon aux éditions Des Braques, à quelle tranche d’âge s’adresse t-il ?

Steve Waring : Je me pose très rarement la question à quel âge tel ou tel CD peut s’adresser car j’espère pouvoir créer des morceaux proches des chansons traditionnelles qui sont souvent appréciées par les publics de tout les âges...

 

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Les années ne semblent pas avoir de prise sur votre sourire, votre énergie, quel est votre secret ?

Steve Waring : J’ai la chance d’habiter un lieu très calme loin de bruits agressifs, et puis je fais du yoga une demi-heure tout les jours depuis 20 ans, cela doit m’aider à conserver l’énergie, la bonne humeur...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Côté écriture... pour vous, les mots ont-ils la même importance que la musique et d’où vous vient aussi ce don de l’écriture ?

Steve Waring : Ecrire en français était peut-être facilité par le fait que ce n’est pas ma langue maternelle... j’aime la musique de cette langue alors le texte est tout aussi important que la mélodie qui permet de le chanter...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Si vous étiez un personnage imaginaires, légendaire, héroïque ou tout droit venu des contes, qui seriez-vous et pourquoi ?

Steve Waring : Je serais probablement Jeanne d’Arc, un personnage de l’histoire qui m’a toujours fasciné ... depuis que, quand j’étais ado, j’ai joué dans 2 pièces de théâtre : Saint Joan de Bernard Shaw et l’Alouette de Jean Anouilh...
 


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Votre moustache, Steve, c’est un peu votre mascotte, votre signe distinctif ? Vous y tenez ?

Steve Waring : Je me suis habitué à porter la moustache qui n’est pas très portée aux Etats Unis... ce qui est logique car à l’époque de mon arrivée j’étais anti-américain (à cause de la guerre au Vietnam)
 

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Qu’est ce qui vous rend heureux dans ce métier ?

Steve Waring : Entendre les publics chanter les refrains avec moi pendant les concerts... faire du travail au studio avec des musiciens qui sont déjà ou deviennent - pendant ce travail-là - des amis...


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Merci beaucoup Steve.... pour terminer avez-vous quelques infos à nous faire noter sur l’agenda ?

Steve Waring : Dans le spectacle "Concertimo" nous jouons beaucoup de nouvelles chansons du livre-CD TIMOLEON ... à suivre sur mon site.

 

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Un immense Merci Steve.

 

1 Message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de STEVE WARING : Mes Premières Lectures